mais c'est aussi la Sainte Barbe, le jour où nous mettons des graines de blé à germer dans de petites coupelles selon la tradition provençale pour décorer la table à Noël et pour avoir une année prospère... Nous perpétuons cette tradition ici en Périgord, qui me ramène à mon enfance et à ma Mémé qui a faisait ça pour la tablée familiale....

blestbarbe

Au passage, merci à Agnès pour l'envoi du sachet de blé,
arrivé juste dans les temps !!!
   

Voici des infos trouvées sur internet pour vous expliquer plus en détails cette tradition

Le blé de la Sainte-Barbe : Tradition provençale

Voici ce que dit Mireille Fouque, de la maison "SANTONS FOUQUE" au sujet de la Sainte Barbe :

Autrefois, dans les fermes, il était de tradition, le 4 décembre, jour de la Sainte Barbe, de semer dans de petites assiettes un peu de blé de la récolte précédente. S'il poussait bien cela signifiait que la prochaine récolte serait bonne.

De nos jours, la tradition se perpétue et le blé, semé dans trois coupelles (rappel de la trinité), sert à la décoration de la table de la Veillée Calendale.

Le 24 décembre au soir, la maîtresse de maison coupe les pointes du blé que les enfants déposent dans l'étable pour accueillir l'enfant Jésus à minuit.

Le 25 décembre, les coupelles de blé orneront encore la table tout le jour, entourées de rubans rouge et jaune.

Ce n'est qu'à partir du 26 décembre que les coupelles de blé orneront la crèche sans les rubans pour représenter des champs.

Puis, après l'épiphanie, ces blés seront plantés directement dans la terre de la campagne provençale.

Un p'tit clic pour voir de belles photos de cette tradition

Pour perpétuer la tradition, vous pouvez vous procurer des petits sachets dans les boulangeries ou autres commerces (introuvable ici en Périgord !!) et soutenir l'opération "Blé de l'Espérance".

Cette association a pour but de récolter, grâce à la vente de ces petits sachets de blé, des fonds qui serviront à l'achat de matériel (médical, pédagogique, audiovisuel, informatique) en faveur des enfants hospitalisés